Signature de mon dernier roman, "Le Château de Fort Lapin", à La Cabane Bambou, près du Picnic Beach à Bang Kao beach le samedi 25 novembre 2017 à partir de 17h)

Je suis heureux de vous annoncer
la signature de mon dernier roman,
"Le Château de Fort Lapin",
à La Cabane Bambou, près du Picnic Beach à Bang Kao beach
le samedi 25 novembre 2017 à partir de 17h.

Lire la suite : Signature de mon dernier roman, "Le Château de Fort Lapin", à La Cabane Bambou, près du Picnic...

Signature de mon dernier roman, "Mais Où Est Passé Charly ?", à La Cabane Bambou, près du Picnic Beach à Bang Kao beach le samedi 15 avril 2017 à partir de 17h

Je suis heureux de vous annoncer
la signature de mon dernier roman,
"MAIS OÙ EST PASSÉ CHARLY ?",
à La Cabane Bambou, près du Picnic Beach à Bang Kao beach
le samedi 15 avril 2017 à partir de 17h.

Lire la suite : Signature de mon dernier roman, "Mais Où Est Passé Charly ?", à La Cabane Bambou, près du Picnic...

Synopsis des cinq tomes

TOME 1

CHERCHEURS D'OR

Charly en Guyane

Lorsque, missionné par le Président, je partis en Guyane, une région du monde que j'avais bien connue et appréciée quelques années auparavant, en tant que coopérant, je pensais n'y demeurer que le temps de la durée de la Conférence Internationale sur l'Orpaillage Clandestin  de Paramaribo et le temps de faire quelques civilités protocolaires en Guyane française.

Lire la suite : Synopsis des cinq tomes

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Afin de mieux comprendre pourquoi Charly s'enthousiasma pour l'île de Koh Tan, il faut lire ses aventures en Guyane et à Goa, en Inde ; c'est ce long cheminement qui l'a décidé de quitter la France, l'Europe, pour vivre et pourquoi pas mourir à Koh Tan.

Rêver de faire de la Guyane française, voisine du Brésil et du Suriname, l'Eldorado de l'écotourisme aux Amériques fut un puissant moteur, une sacrée motivation pour Charly Selrac, baron de Fort-Lapin.

Lire la suite : COMMUNIQUÉ DE PRESSE

J'aime voir un homme pleurer

J'aime voir un homme pleurer

J'aime voir un homme pleurer. "Un homme qui pleure n'est pas un homme", entend-on dire. Alors, j'aime ces hommes qui n'en sont pas. De ces hommes qui s'émeuvent, touchants, touchés et qui s'expriment ainsi en versant une larme. De ceux qui ont un cœur et pas qu'une bite ! De ceux qui sont rondeurs et pas qu'abrupts ! De ceux qui contemplent un lever de soleil sur Koh Madsum, interdits de bonheur, et ne disent rien, mais laissent la brillance de la mer inonder leurs yeux au point de s'y confondre… J'aime ces drôles de mecs, ouverts, attentifs, poètes, qui savent écouter et ne pas interrompre, qui ont de vrais regards, et de vraies poignées, qui ont de l'humour et de l'amour à revendre et qui ont besoin de partager pour continuer à vivre.

template-joomspirit